• Yokoumi

D'où vient le beurre de karité ? Les secrets de ce produit venu d'Afrique


Le beurre de karité est devenu un incontournable des routines beauté car il est reconnu pour ses multiples vertus. Mais d’où vient-il ? et pourquoi est-il nécessaire de s’assurer que le savoir-faire traditionnel ne se perde pas avec la croissance exponentielle du marché du beurre de karité ?


Qu'est-ce que c'est le karité ?


Le fruit de l’arbre de karité provient d'un arbre du même nom, que l’on surnomme parfois l’arbre à beurre. Il pousse dans les savanes d'Afrique de l'Ouest et centrale dans une vingtaine de pays qui forment la "Ceinture du Karité". Aujourd'hui, le premier producteur au monde est le Nigéria. Les arbres sont très grands et font une quinzaine de mètres de hauteur. Ils ont une longue durée de vie, en effet ils peuvent parfois atteindre les trois siècles ! Le beurre de karité est fabriqué grâce à une amende qui se trouve au cœur du fruit qui tombe de l’arbre.


Vous pouvez retrouver notre article au sujet de la fabrication du beurre de karité juste ici.



L’histoire du beurre de karité


Les premiers écrits à propos du beurre de karité remontent au XIVème siècle, lorsque l’explorateur marocain Ibn Batouta traverse le Sahara jusqu’au Mali et découvre l’importance socio-culturelle de ce produit cosmétique dans la région.


Son exportation commence au XIXème siècle, pendant la période coloniale : les populations indigènes le versaient en guise d’impôt aux colons. Le beurre de karité est un incontournable dans les foyers de la région car il a plusieurs fonctions. Il s’utilise en cuisine, en cosmétique et même en médecine.


Le marché du beurre de karité en pleine expansion


Les différents usages du beurre de karité multiplient la demande qui est en forte hausse depuis des décennies. Il représente une réelle opportunité économique pour les populations locales, et notamment pour les femmes qui sont au cœur du processus de fabrication. Le beurre de karité est d’ailleurs surnommé « l’or des femmes », car elles sont environ 16 millions aujourd’hui à travailler directement ou indirectement dans le secteur. Un beurre de karité de qualité résulte d’un savoir-faire artisanal qui se transmet de mères en filles depuis plusieurs générations.



Mais la demande qui ne cesse d’augmenter dans le secteur des cosmétiques remet en question le processus de fabrication du karité : la plupart des industriels favorisent la quantité à la qualité du produit. Ce qui signifie que de plus en plus de méthodes de production industrielles se sont mises en place avec des techniques de traitement chimique ou mécanique qui non seulement sont moins respectueuses de l’environnement, mais aussi du savoir-faire ancestral des femmes. De plus, le beurre de karité obtenu industriellement perd une grande partie de ses vitamines qui le rendent si efficace. Le beurre de karité raffiné est très blanc, désodorisé et a un aspect cireux. Souvenez-vous en quand vous aurez à choisir votre beurre de karité ! Un beurre de karité brut est légèrement coloré, de couleur crème à jaune et dégage une légère odeur de noix.


En bref, comment choisir son karité ?

  • Un beurre de karité banc est désodorisé : ne contient pas suffisamment de vitamines

  • Un beurre karité trop jaune et très odorant : attention il doit être un peu vieux et commence à rancir

  • Un beurre de karité légèrement coloré et légère odeur de noix : du vrai karité brut, bon pour la peau et au max de son efficacité


Comment assurer la durabilité des filières économiques de la fabrication du beurre de karité ?


Depuis quelques années, le marché du beurre de karité est en forte expansion et la demande internationale s'accroît. Il est nécessaire de veiller à ce que la production de cette matière première précieuse se fasse de manière durable, que ce soit d’un point de vue environnemental ou humain.


C’est pour cette raison que la plupart des femmes ont décidé de se regrouper en coopératives pour s’organiser et investir collectivement dans des projets collectifs (achat de matériel, financement des labels, achat de noix en gros…) . C’est aussi dans cette démarche que L’Alliance Internationale pour les Femmes du Karité a lancé une pétition composée de huit mesures phares pour garantir la protection sociale et environnementale liée à la production du beurre de karité.


L’Alliance Internationale pour les Femmes du Karité est une association citoyenne qui défend les intérêts d’acteurs qui sont au cœur de la production de beurre de karité face à ceux de grandes multinationales. Ces mesures visent

  • à garantir les méthodes utilisées pour le ramassage et la transformation des noix

  • à protéger les coopératives de karité biologique

  • à perpétuer le savoir-faire artisanal ou encore harmoniser l’information

  • et la rendre plus transparente à destination du consommateur quant à la qualité du karité vendu.

Ce mouvement est un premier pas vers la garantie d’un avenir durable pour les femmes productrices et leur niveau de vie, mais aussi pour l’environnement, car l’empreinte carbone de l’arbre de karité est négative et garantit une stabilité de la biodiversité dans les régions où il pousse.


Et d’où vient le beurre de karité Yokoumi ?



Yokoumi travaille avec les productrices du village de Kelizio situé à proximité de la ville de Sokodé au centre du Togo, le septième des plus grands pays producteurs de beurre de karité au monde. La période de production commence par le ramassage des fruits qui s’effectue pendant la saison des pluies dans un rayon de 64 km² aux alentours du village de Ningbaoude. Les fruits sont stockés dans un premier temps sur place.


Ensuite, ils sont transportés jusqu’à Kelizio où se trouve un espace de production et un espace de stockage, le long de la route principale au nord du village. Ce sont les productrices du groupement Nodaka qui vivent à Kelizio qui s’occupent de la production du beurre de karité.


Ça veut dire quoi un beurre de karité équitable ?


Le commerce équitable est un mouvement qui vise à rééquilibrer et revaloriser la rémunération des petits producteurs, souvent sujet à des pressions pour vendre leur production toujours moins cher aux grands acteurs économiques. Depuis le début du projet Yokoumi, nous avons toujours souscrit aux principes et valeurs du commerce équitable (rémunération revalorisée, investissement dans les capacités de production, vision long terme du partenariat…).


Ce qui est essentiel aussi, c’est de garantir que toutes les étapes de fabrication sont réalisées sur place, au Togo avec un circuit le plus court possible, du ramassage des fruits à la mise en pot afin d’arriver à un produit fini, 100% made in Togo. Cela permet d’assurer que les revenus liés à la production du beurre de karité restent dans le pays producteur ce qui crée un cercle vertueux. De plus, Yokoumi reverse 10% des revenus générés par les ventes de ses produits à des acteurs associatifs de terrain qui agissent en faveur de l’autonomisation économique des femmes.


Aujourd’hui, nous avons entamé la certification de la filière par l’organisme Ecocert et nous obtiendrons bientôt le label Fair For Life qui garantit un prix d’achat de la matière plus élevé que celui du marché, une protection financière en cas de crise, des conditions de travail décentes et en toute sécurité, et bien sûr, une démarche de respect de l’environnement.


Elsa et Nastassia, les fondatrices de Yokoumi, se rendront au mois de juillet au Maroc et au Togo pour rendre visite à leurs partenaires et renforcer leurs liens et les engagements mutuels. Yokoumi c’est avant tout une aventure humaine, alors il est nécessaire de se voir et d’échanger régulièrement sur l’avancée des projets. !



Alors si vous aussi vous voulez faire rimer beauté et solidarité, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil aux produits Yokoumi !


En savoir plus sur la coopérative de Kélizio

En savoir plus sur la fabrication du beurre de karité

Commandez votre beurre de karité Yokoumi

Découvrez le reste de la gamme Yokoumi dans la boutique